lundi 24 septembre 2012

Lectures de la semaine.

Attends! Je veux te raconter une histoire!

Une histoire rigolote, un peu absurde. Mettant en scène un rat musqué fort brillant et un tigre qui n'a qu'une seule idée en tête...

L'autruche qui voulait voler!

Les aventures d'une autruche confrontée, bien malgré, à ses limites...

----------------------------------------------------------------------------

Comment reconnaître un bon livre?

La réponse dans mon prochain billet. À paraître Jeudi, le 18 octobre.

Portez-vous bien,

Caro.

lundi 17 septembre 2012

Apprendre à aller chercher le Calme.

Un des objectifs sous-jacents de l'Heure du Conte, est de donner à mon petit groupe un mode d'emploi pour ''Mettre le Calme dans leur corps'' et de les aider à rester Tranquiiiiilles, lorsque le dicte le contexte. Ah l'univers du Calme. En 2012. Aussi mystérieux et difficile d'accès que son voisin : Le Temps...

Les livres, lorsqu'ils sont bien faits, constituent à mon sens, une carte de visite exceptionnelle pour visiter les contrées du Calme et du Tranquille.

 Tout commence avec la formule magique :

video

On ouvre bien grands les yeux!
Bien grandes les oreilles!
On met du calme dans son corps!
Jusqu'au bout des orteils!
Zip la bouche! Chuuut!
Va chercher le fil de l'histoire!

Cette formule est très, très efficace. Je l'utilise avant chaque histoire, variant au gré de mes humeurs, l'accent avec lequel je la prononce. Mais j'y mets toujours beaucoup, beaucoup de ''théâtre'' Elle ne laisse personne indifférent. Il arrive souvent qu'un de mes ''grands'' de 5 ans, me rappelle à l'ordre le cas échéant ou j'aurais ''oublié '' de la prononcer...

  Essayez-la pour voir, Vous ne serez pas déçus.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Les lectures de la semaine :

Zoé s'en va!

Zoé vient d'avoir un petit frère et prend mal le fait que sa maman n'ait pas beaucoup de temps à lui consacrer. Solution? Faire une petite ''fugue''...

De mauvais poil. 

Blaireau se réveille de mauvaise humeur. Il décide de la ''partager'' avec tous ses amis. Pour se rendre compte qu'il s'en débarasse de cette mauvaise humeur, oh oui, mais qu'il se retrouve aussi, fin seul...

Mot de la semaine : Traduction.


Bonne semaine,

Caro.












lundi 10 septembre 2012

Bonjour à toutes et à tous,

Voici les lectures de la semaine du 11 septembre 2012.

Trop timide!

Nous suivons Léa dans les méandres de sa première journée d'école. Nous parlons de la Ti-mi-di-té. Qu'est ce qui se passe dans notre corps quand on la ressent. Pourquoi nous sommes timides avec certaines personnes. Pourquoi nous ne le sommes pas avec d'autres. Sommes-nous impressionnés par ceux et celles qui ne le sont jamais? Que pouvons nous faire pour '' passer par-dessus '' notre timidité.

Jérémie apprend à lire :

Nous faisons connaissance avec Jérémie, un adulte qui ne sait pas lire. (Oui, oui. Il n'y a pas que les petits de 3-4 qui ne savent pas comment faire. Beaucoup de grande personnes ne savent pas comment faire! )

Nous apprenons à nommer quelques parties du livre. Et finalement,

Excuse-moi mais c'est mon livre.

Un livre charmant qui me permet de faire comprendre les 4 règlements moulto importanto de la bibliothèque :

1- On ne crie pas.

2-On ne court pas.

3-On ne mange pas.

4-On reste Tranquiiiiille. 

Mettant en vedette Charlie et Lola.


Mots-clés de la semaine :

Timidité.
Bibliothécaire.
Analphabète.


Bonne semaine!

Caro.








dimanche 2 septembre 2012

Raconter l'Heure du Conte. 2

À chaque année c'est la même chose. Je me pointe au rendez-vous le coeur battant à 150 km à l'heure et le feu aux joues. Un peu comme une ado à son premier rendez-vous galant.

 Et à chaque année, je m'émeus devant ce petit groupe d'adultes et de tout-petits, un peu dépourvu, un peu (beaucoup) angoissé. Certains petits pleurent, certains crient, certains sont incapables de se tenir debout. Il y   a tant dans cette scène, dans ces premières minutes chargées d'incertitude, de ce que peut représenter le fait d'être humain.

''Toi là, la madame que je ne connais pas là, TU VEUX QUE JE LUI LÂCHE LA MAIN ET QUE JE PARTE??? '' 

(C'est à se demander lequel des cerveaux formule le message, celui de l'adulte ou celui du tout-petit?  Probablement les deux.)

Pourtant, dès que je dis :

''Meuh, oui. Je n'ai aucun problème avec ça moi, que tu apportes ta/ton poupée/doudou/auto miniature/montre etc. dans la pièce..." un bris palpable dans la tension, se fait ressentir.

C'est pas mêlant, on peut presque entendre le soupir de soulagement...


------------------------------------------------------------------------------------------------

Certains petits prendront toute l'année pour intégrer l'Heure du Conte dans leur schéma corporel. Certains auront fait le tour de la question dès la première fois. Cette prédisposition est impossible à prédire et aussi instable que la météo.

Et qu'est ce qu'un schéma corporel? En gros, c'est la capacité du cerveau de l'être humain à se représenter une expérience et de bouger/agir/se comporter en conséquence. Nous, adultes, le faisons sans y accorder la moindre pensée, même face aux situations chargées d'inconnu. C'est le fruit de notre maturité et aussi peut-être, le fruit d'avoir grandi à une époque beaucoup moins stimulante. Or, pour le système nerveux d'un tout-petit, tout reste à faire et à apprendre.

 Voici un peu se qui pourrait se passer dans le système nerveux de votre bout d'chou, le 11 septembre au matin, à la bibliothèque (et/ou face à n'importe qu'elle nouvelle situation ) :

'' Hmmmmm. Bâtiment que je n'ai jamais vu de ma vie. Mère/père me parlant d'une affaire bizarre qui va se passer. Des histoires, avec les amis. Bla, bla, bla. Mère/père a sa face de quand je me fais garder. ALARME. Beaucoup d'enfants que je ne connais pas. Attention, situation potentiellement dangereuse, augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, rapatriement des réserves de sang vers les régions utiles au mode de fuite, ralentissement de la digestion, évacuation de la vessie.) Madames/Monsieurs que je ne connais pas. Eux aussi ont leur face de '' quand je me fais garder.'' ALARME. C'est qui ça la madame là. Je la connais pas ELLE cette Caro. Elle vient de dire que je m'en vais avec ELLE. TOUT SEUL/E. PAS DE MAMAN/PAPA. ALARME. Et de produire un bon coup d'hormones de stress. Et que je me mette à crier etc, etc.''

(Soit dit en passant, ce scénario pourrait également se produire dans le cas d'un tout-petit qui fréquente régulièrement la garderie. Parce que le contexte est tout à fait différent. Tout est toujours question de contexte.)

-------------------------------------------------------------------------------------------

Comment faire donc, pour faciliter l'intégration de cette expérience?


1- Tant que faire se peut, arrivez au moins 5-10 minutes avant l'heure prévue. Rien de pire pour un boutd'chou que d'arriver comme un cheveu sur la soupe. Trop gênant.

2- Acceptez d'emblée la demande de votre enfant d'apporter  un objet transitionnel. Je m'occuperai d'en gérer la présence dans le local. J'ai l'habitude.

3- Si l'enfant démontre une certaine anxiété, demeurez souple pour ce qui est de la durée sa présence dans la salle. Vaut mieux dans ce cas, une exposition graduelle à l'activité. N'hésitez pas à me consulter pour établir une stratégie.

4- Au sortir de l'activité, évitez les questions du genre : '' C'était quoi l'histoire. '' Ça parlait de quoi? '' Optez plutôt pour une question simple et fermée, par exemple : ''As-tu aimé ça? '' et laissez la joie qu'éprouve votre enfant de vous revoir, le rassurer et l'habiter... Il sera toujours possible pour vous, à un moment plus opportun, de revenir sur l'activité car je m'efforcerai de vous procurer sur ce blogue, un petit topo des histoires sélectionnées.


Je vous attends tous avec joie, et vous remercie de me permettre de vivre, à tous les mardis, cette très belle et très riche aventure.


Bonne rentrée. Rendez-vous le 11 septembre à 9:15,

Caro.